CONGRES NATIONAL DE L'UNAF A ALBI

7 juin 2014 - 11:40

LE 48ème CONGRES DE L'UNAF NATIONALE S'EST TENU A ALBI LES 29/30 ET 31 MAI

Le 48ème congrès de l'UNAF nationale s'est déroulé lors du week-end de l'Ascension. L'organisation en avait été confiée à la SR Midi-Pyrénées. 

C'est donc en direction d'Albi que la délégation normande forte de 19 membres, dont 9 de la SD UNAF27, a pris la route jeudi 29 mai. Après un voyage sans encombre et une installation sereine, les retrouvailles avec les autres délégations pouvaient débuter. 

Pendant ce temps le président de la SR, Pascal FOIRET, participait à une 1ère réunion avec le comité directeur national.

A l'issue de cette réunion, l'ensemble des participants à ce congrès étaient conviés au dîner au Zenith d'Albi. La fatigue du trajet se faisant sentir pour certains, le retour à l'hôtel s'imposait tandis que les jeunes poursuivaient la soirée en musique.

Dès 9h00 le vendredi, le président Bernard Saules ouvrait le congrès et l'AG d'été de l'UNAF. Il en profitait pour accueillir les personnalités présentes (Mme le maire d'Albi, Lionel Boland, président de la LFA, Pascal Parent, représentant du COMEX de la FFF et de la commission fédérale d'arbitrage, le président de la ligue du Midi-Pyrénnées, le président du district du Tarn, etc..)

Bernard Saules en a profité pour alerter les instances sur la baisse des subventions octroyées par la FFF et la LFP qui risquent de mettre en péril notre association en ce qui concerne le suivi juridique de nos adhérents. Il regrette également les modifications du statut de l'arbitrage qui aggravent les sanctions envers les arbitres alors que le code disciplinaire envers les joueurs tend à diminuer les sanctions.

Dans son allocution, le président de la LFA, Lionel Boland, par ailleurs adhérent auprès de l'UNAF27, a répondu en promettant de se faire le porte-parole de l'UNAF pour ces points particuliers.

Le bilan moral a ensuite été présenté par le secrétaire général, Jean-Jacques Demarrez. Suivi du bilan financier présenté par le trésorier, Christian Dessaptlarose.

Après une pause déjeuner bienvenue, l'après-midi était consacré à un débat en présence de plusieurs arbitres de 1er plan (Ligue 1 ou Ligue 2) " L'arbitre idéal, utopie de demain". De nombreux échanges constructifs entre les intervenants et la salle eurent lieu. Toutefois, la conclusion importante était que l'arbitre idéal pouvait être différent en fonction des points de vue (joueurs, spectateurs, observateurs,etc...). Difficile de tirer une réelle conclusion, chacun se retrouvant dans l'arbitre idéal.

A l'issue de ce débat, le président Bernard Saules reprenait la parole afin de proposer à l'assemblée une motion permettant de sanctionner les agresseurs d'arbitres par une radiation dès la première agression. Adoptée à l'unanimité, cette motion sera proposée à l'assemblée fédérale la saison prochaine.

Pendant ce temps les accompagnants pouvaient profiter de la journée pour partir à la découverte d'Albi. Promenade en gabarre sur le Tarn, visite du musée Toulouse-Lautrec, ballade dans la vieille ville d'Albi avec, en point d'orgue, la visite de la cathédrale. Il était temps pour ces dames de regagner les hôtels en vue de la soirée.

Dès l'arrivée des congressistes au zénith d'Albi, ils étaient accueillis en musique par une banda qui a animé le début de soirée. Après le repas, place ensuite à la danse.

La matinée du samedi était consacrée à la clôture du congrès. Présentation des nouvelles modalités du partenariat avec la société d'équipements Patrick suivie de questions diverses. Venait ensuite le moment attendu par les nombreux jeunes présents parmi les congressistes : le tirage au sort du prochain challenge Tereygeol dont la Normandie est la tenante du titre. Après une brève présentation de ce challenge qui se déroulera en terre bordelaise les 27 et 28 décembre, les jeunes normands pouvaient découvrir leurs prochain adversaires : Maine, Bourgogne, Champagne-Ardennes, Bretagne, Centre-Ouest. Les commentaires et pronostics allaient bon train.

Juste avant la fin de matinée, la passation du fanion du congrès pouvait s'effectuer entre les organisateurs Albigeois et ceux du prochain congrès qui se déroulera à Chatelaillon les 14, 15 et 16 mai 2015.

Après les travaux du congrès, l'après-midi était plus récréative avec une découverte des vignobles de Gaillac, suivie d'une dégustation et de quelques achats afin de garder un souvenir de ce congrès.

La dernière soirée de gala avec plus de 500 convives était animée par l'orchestre "Jean Ribul". Composée de plus de 20 artistes, cette formation commençait la soirée par une comédie musicale pour animer le début du repas. Place ensuite à la danse jusque tard dans la nuit pour les plus courageux.

Dès le dimanche matin, les différentes délégations pouvaient regagner leurs régions, non sans se promettre de se retrouver l'an prochain en bord de mer à Chatelaillon. Pour nos jeunes, pour qui ce congrès était le premier, ils sont déjà partants pour 2015 en espérant convaincre d'autres jeunes de participer.

Commentaires